• AMPW & Associés

En route vers l’@ntreprise de demain - Bernard Lemaire

Sous quelle forme l’entreprise renaîtra-t-elle après la pandémie ?


Confinement, déconfinement, re-confinement, total ou partiel, l’équation parfois infernale de l’organisation du travail entre le « domicile » et le « bureau » que les entreprises doivent résoudre depuis l’année dernière implique de se poser des questions sensibles et pragmatiques pour prévoir l’avenir.


Entre les entreprises qui ont demandé à leurs salariés de rester chez eux en « total remote » ou celles qui essaient de jongler entre une alternance partielle, ou celles encore dont la mission ou la nature des activités implique une prise en charge physique, sous quelle forme renaitra l’entreprise débarrassée des contraintes des protocoles de santé après la pandémie ?


Répondre à ces questions maintenant, c’est permettre à chacun de se focaliser non pas sur le retour à la « normale » d’avant, mais de réinventer une nouvelle normalité.


L’avenir dépend de ce que nous faisons aujourd’hui - Ghandi

PROLOGUE

  • Que deviendront les organisations du travail demain ?

  • Sous quelle forme le télétravail évoluera t-il ?

  • Comment vont évoluer le sens et la mission de l’entreprise ?

  • Comment les managers vont-ils pouvoir organiser le travail efficacement entre des salariés à domicile et ceux qui seront au bureau ?

  • Quelle forme de « socialisation » restera t-il avec une organisation pour partie à distance ?

  • Comment vont évoluer les marqueurs de la culture d’entreprise vis à vis des anciens rituels classiques : réunions, séminaires, pauses café ?

  • Quels effets restera t-il sur la valeur de la communauté de travail, le sentiment d’appartenance à l’entreprise ?

  • Quel impact sur la taille et l’aménagement des espaces de travail au bureau, à domicile ?

  • Comment la qualité de vie au travail sera t-elle impacté par ces nouvelles organisations ?


Autant de questions que se posent dores et déjà nombre d’entre vous, et dont nous commençons à deviner les contours de réponses qui ne ressemblent pas à ce que nous avons connu avant la crise.


CHAPITRE 1 - INCERTITUDE.S


Janvier 2021, son lot de voeux, en note optimiste pour se souhaiter de retrouver le temps où nous pouvions aller prendre un café, s’assoir à une table de restaurant, aller voir un spectacle, se faire la bise, se serrer la main, ou se faire une bonne toile au cinéma…


Le temps où nous pouvions nous réunir au bureau pour fêter des événements, aller à la machine à café et discuter entre collègues…


Le temps où nous pouvions organiser des séminaires Châteauform’ pour réfléchir sur l’avenir, laisser libre court à sa créativité, prendre du bon temps aussi, bref travailler sérieusement sans se prendre au sérieux…


Début Janvier… au grès des informations distillées par les autorités « compétentes » sur l’évolution de l’épidémie, chacun s’est bientôt convaincu que 2021 ressemblerait, en termes de privation de libertés, à 2020.


La liberté de travailler, d’entreprendre, de consommer, de sortir, de se déplacer, de se réunir, de faire la fête, restera aléatoire, sans horizon précis, hormis par l’intermédiaire d’un Zoom ou d’un Teams.


Entre temps, l’incertitude gagne du terrain. L’entreprise en reprend un coup, navigue à vue et les DRH vont continuer à s’arracher les cheveux pour adapter les protocoles de santé, de présence au bureau, de télétravail.








CHAPITRE 2 - HORIZON ET CONVICTIONS


Comment retrouver de la couleur dans ce paysage hivernal ?


La persistance du télétravail post-crise et la nécessité de s’organiser avec, demeurent les deux pôles de certitude dans cet univers incertain.


L’organisation du travail à distance pour les activités de bureau ou les activités « tertiaires » a non seulement montré qu’elle était possible mais aussi qu’elle offrait quelques avantages supplémentaires – et cela, malgré la désorganisation qu’ont vécu certaines entreprises en mars 2020.


Toutes les générations s’y sont frottées ! L’expérience de pouvoir travailler de temps en temps de chez soi a été vécue comme une respiration et la possibilité de concilier des aspirations personnelles et professionnelles.


Au passage, la progression de la digitalisation et de l’Intelligence Artificielle a facilité et accentué la capacité à s’organiser différemment, tout en réclamant en même temps encore plus de relations humaines.


A ce propos, les travaux conduits avec Catherine Voynnet et les étudiants des master RH du CIFFOP sur l’Intelligence Artificielle depuis ces dernières années, démontrent cet état de fait s’il en était besoin.


Pour débattre de ces sujets, les approfondir, trouver des réponses, je vous invite à me rejoindre lors de plusieurs ateliers qui se tiendront au cours du 1er semestre 2021.


Le 1er d’entre eux se tiendra le 11 février avec l’Institut Mieux Vivre en Entreprise.


D’autres suivront pour enrichir cette réflexion, individuellement et collectivement...





Bernard Lemaire

A PROPOS DE L'AUTEUR

Rien n’est permanent sauf le changement - Héraclite

A la fois en tant que Directeur des Ressources Humaines et à des postes de Direction générale, j’ai accompagné et réalisé les transformations d’entreprises dont l'économie et le social étaient en recherche d’équilibre, toujours guidé par la volonté de trouver des chemins pouvant dépasser les tensions et redonner du sens.


Je Préside l’Institut Mieux Vivre en Entreprise du Groupe RH&M, à la fois « think tank », lieu d’échange, de rencontres, de partage de bonnes pratiques pour faire avancer et réconcilier travail et épanouissement des salariés.


Je forme et j’accompagne de « jeunes RH » en tant que tuteur d’étudiants de l’Executive du Master RH du CIFFOP.


Je suis passionné par la recherche et l'exploration de solutions innovantes dont le droit, le digital ou la formation sont des sources d’inspiration et d’utilisation.


J'aime fédérer autour de causes sociales et humaines riches de sens et de bon sens.


Je crois que l’épanouissement d’une personne dans son métier et dans son environnement de travail sont des facteurs ressentis par les clients qui favorisent un cercle vertueux. Mes politiques RH sont donc à l’image d’une attention réciproque entre celle que nous portons vers les clients et celle que nous souhaitons pour les salariés.


De réels enjeux existent pour les entreprises et les salariés, liés à la fois aux transformations digitales, aux modes de consommation, aux jeunes générations, et enfin à l’adaptation des entreprises aux modes d’organisation du travail dus à la prise de conscience lors de la pandémie de de la possibilité d’équilibrer différemment le rapport entre la vie professionnelle et la vie personnelle.


Savoir comprendre et accompagner ces évolutions est tout simplement vital.


Pour être en mesure de comprendre ce qui va se jouer demain, il faut savoir anticiper et veiller aux nouvelles tendances et à leurs impacts. Repérer et agréger les talents qui vont inspirer les organisations sur la meilleure voie, sont des enjeux tout autant vitaux.


À l'instar du surfeur qui attend la bonne vague, il faut être en éveil permanent sur toutes les tendances et innovations, ne pas passer à côté des évolutions fondamentales qui se jouent en ce moment.


Bernard Lemaire

📪 bernard.lemaire@belem-rh.co

☎ 0677361938

100 vues1 commentaire